Qui est F4AME.

F4AME est un indicatif RADIOAMATEUR, j'ai passé ma licence le 17/01/1995.

Mon premier call était FA1AME : autorisé à émettre sur le 2 mètres uniquement (bande 144 Mégahertz).

Cela correspondait à l'époque au groupe A.

L'examen portait sur la législation radio ainsi que sur les bases de l'électricité et de l'électronique.

Cet indicatif s'est transformé en F4AME avec le temps et les lois visant à s'intégrer à l'Europe.

Ce nouvel indicatif me permet maintenant d'émettre sur toutes les bandes radioamateur supérieures à 30 mégahertz.

 Maintenant il ne me reste plus qu'à apprendre à transcrire le morse pour pouvoir obtenir la licence F5.

Cette licence (F5) permet d'accéder à toutes les bandes radioamateur et surtout au décamétrique,

fréquences de 1.8 MHz à 30 MHz.

Il faut savoir que plus on descend en fréquence, plus les liaisons radio à longue distance sont facilitées.

dos de la qsl

Vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant ici :

Réglementation Radioamateurs

On dénombre en France, près de 20000 radioamateurs titulaires d'une licence et soumis à une taxe d'utilisation de 300 francs par an. Les installations de radioamateurs qui n'utilisent pas des fréquences spécifiquement assignées à leur utilisateur et sont donc établies librement. Elles relèvent des dispositions de l'article L.33-3 (50) du code des postes et télécommunications.

Ces installations sont des stations radioélectriques des services d'amateur, telles que définies au règlement des radiocommunications, ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectuées par des personnes dûment autorisées s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire.

Décision n° 97-452 de l'Autorité de régulation des télécommunications en date du 17 décembre 1997 attribuant des bandes de fréquences pour le fonctionnement des installations de radioamateurs

L'Autorité de régulation des télécommunications,

Vu la Constitution et la convention de l'Union internationale des télécommunications et notamment l'article RR 32 du Règlement des radiocommunications qui y est annexé,

Vu le code des postes et télécommunications et notamment son article L. 36-7,6,

Vu l'arrêté du 24 décembre 1996 portant modification du tableau national de répartition des bandes de fréquences,

Vu l'avis du Conseil supérieur de l'audiovisuel en date du 25 novembre 1997,

La Commission consultative des radiocommunications ayant été consultée le 19 novembre 1997,

Après en avoir délibéré le 17 décembre 1997

Décide :

Art. 1er. - Les bandes de fréquences attribuées par l'Autorité de régulation des télécommunications pour le fonctionnement d'installations du service d'amateur et d'amateur par satellite sont précisées à l'annexe 1.

Art. 2 - Les renvois mentionnés au tableau précisent le statut des radioamateurs au regard des dispositions du tableau national de répartition des bandes de fréquences et du règlement international des radiocommunications.

Art. 3 - Le chef du service licences et interconnexion est chargé de l'exécution de la présente décision qui sera publiée au Journal Officiel de la République française.

Fait à Paris, le 17 décembre 1997

Le Président

Jean-Michel Hubert

 
Tableau des bandes de fréquences ouvertes aux services d'amateurs


Bandes de fréquences

en MHz



Région 1 de l'UIT

(France métropolitaine et département de la Réunion)

Région 2 de l'IUT

(départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon)

1,800 à 1,810   (A)
1,810 à 1,830 (C) (A)
1,830 à 1,850 (A) (A)
1,850 à 2,000   (B)
3,500 à 3,750 (B) (A)
3,750 à 3,800 (B) (B)
3,800 à 3,900   (B)
3,900 à 4,000   (B)
7,000 à 7,100 (A) (A)
7,100 à 7,300   (A)
10,100 à 10,150 (C) (C)
14,000 à 14,250 (A) (A)
14,250 à 14,350 (A) (A)
18,068 à 18,168 (A) (A)
21,000 à 21,450 (A) (A)
24,890 à 24,990 (A) (A)
28,000 à 29,700 (A) (A)
50,000 à 50,200   (A)
50,200 à 51,200 (D) (A)
51,200 à 54,000   (A)
144,000 à 146,000 (A) (A)
146,000 à 148,000   (A)
220,000 à 225,000   (B)
430,000 à 434,000 (C) (C)
434,000 à 435,000 (B) (C)
435,000 à 438,000 (B) (C)
438,000 à 440,000 (B) (C)
1 240,000 à 1 260,000 (C) (C)
1 260,000 à 1 300,000 (C) (C)
2 300,000 à 2 310,000 (C) (C)
2 310,000 à 2 450,000 (C) (C)
3 300,000 à 3 400,000   (C)
3 400,000 à 3 500,000   (C)
5 650,000 à 5 725,000 (C) (C)
5 725,000 à 5 850,000 (C) (C)
5 850,000 à 5 925,000   (C)
10 000,000 à 10 450,000 (C) (C)
10 450,000 à 10 500,000 (A) (A)
24 000,000 à 24 050,000 (A) (A)
24 050,000 à 24 250,000 (C) (C)
47 000,000 à 47 200,000 (A) (A)
75 500,000 à 76 000,000 (A) (A)
76 000,000 à 81 000,000 (C) (C)
119 980,000 à 120 020,000 (C) (C)
142 000,000 à 144 000,000 (A) (A)
144 000,000 à 149 000,000 (C) (C)
241 000,000 à 248 000,000 (C) (C)
248 000,000 à 250 000,000 (A) (A)

Notes relatives à l'annexe 1

(A) Bande attribuée en exclusivité aux services d'amateur, avec une catégorie de service primaire (articles RR 415 et 419 du règlement international des radiocommunications).

(B) Bande partagée avec d'autres services de radiocommunication primaires : services d'amateur à égalité de droits (article RR 346).

(C) Bande partagée avec d'autres services de radiocommunication primaires ou secondaires : services d'amateur avec une catégorie de service secondaire (articles RR 417, 421, 422, 423).

(D) En région 1 de l'UIT, la bande de fréquences 50,2 - 51,2 MHz est ouverte, sous le régime de l'article RR 342. Cette dérogation accordée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel à titre précaire et révocable s'applique dans des zones géographiques limitées et aux conditions particulières suivantes : l'utilisation est autorisée en stations fixes et portables aux titulaires de certificats d'opérateur radioamateur des classes 1 et 2. Les classes d'émissions autorisées aux radioamateurs sont utilisables dans cette bande de fréquences. L'installation de stations répétitrices sur cette bande de fréquences n'est pas autorisée.

Liste des départements ouverts avec une puissance apparente rayonnée (PAR) de 5 watt : l'Ain (sauf l'arrondissement de Bourg-en-Bresse) l'Aisne, l'Allier (uniquement les arrondissements de Montluçon et de Moulins), les Hautes-Alpes (sauf les cantons de Laragne-Montéglin et Serres), l'Ardèche (sauf les cantons de Chomérac, Saint-Péray et la Voulte-sur-Rhône), les Ardennes, l'Aube, l'Aveyron (uniquement l'arrondissement de Millau), le Calvados, le Cantal, la Charente, la Charente Maritime, le Cher, la Corrèze (sauf le canton d'Ussel), la Creuse, la Dordogne, la Drôme (sauf les cantons de Crest, Loriol et Portes-les-Valence), l'Eure, l'Eure et Loir, le Finistère (sauf le canton de Quimperlé), la Gironde, l'Ille et Vilaine, l'Indre, l'Indre et Loire (sauf le canton de Chinon), l'Isère (uniquement l'arrondissement de Grenoble), le Loir et Cher, la Haute-Loire (sauf l'arrondissement d'Yssingeaux), le Loiret, le Lot, le Lot et Garonne, la Lozère (uniquement l'arrondissement de Mende), la Marne, la Haute-Marne (sauf l'arrondissement de Langres), la Mayenne, le Morbihan, la Nièvre, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas de Calais, le Puy-de-Dôme (uniquement l'arrondissement de Riom), le Haut-Rhin (sauf les arrondissements de Colmar et Ribeauvillé), la Saône et Loire (sauf les arrondissement de Charolles et Mâcon), la Sarthe, la Savoie, la Haute Savoie, la Seine-Maritime, la Somme, le Tarn, la Vendée (sauf le canton de la Roche-sur-Yon), l'Yonne.

Liste des départements ouverts avec une puissance apparente rayonnée (PAR) de 100 watt : les Côtes d'Armor, la Loire-Atlantique, le Maine et Loir, la Manche, les Deux Sèvres, la Vienne, la Haute Vienne, la Réunion.

Les titulaires d'autorisation individuelle délivrée avant la publication de la présente décision conservent à titre personnel l'usage de cette bande de fréquences dans les conditions et à l'adresse notifiée. En cas de changement d'adresse les dispositions de la présente décision s'appliquent au titulaire.

Le fonctionnement d'une station d'amateur dans la bande 50,2 -51,2 MHz pourra être interrompu sur simple demande du Conseil supérieur de l'audiovisuel, en cas de brouillage notamment.

La liste des zones géographiques ouvertes au trafic radioamateur dans la bande 50,2 - 51,2 MHz pourra être modifiée sans délai à la demande du Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Décision n° 00-389 de l'Autorité de régulation des télécommunications en date du 21 avril 2000 modifiant la décision n° 97-452 du 17 décembre 1997 attribuant des bandes de fréquences pour le fonctionnement des installations de radioamateurs

L'Autorité de régulation des télécommunications,

Vu la Constitution et la convention de l'Union internationale des télécommunications et notamment l'article S5.25 du Règlement des radiocommunications qui y est annexé ;

Vu la recommandation T/R 62-01 de la Conférence des administrations des postes et télécommunications ;

Vu le code des postes et télécommunications et notamment son article L. 36-7(6) ;

Vu la décision n° 97-452 du 17 décembre 1997 attribuant des bandes de fréquences pour le fonctionnement des installations de radioamateurs ;

Vu l'arrêté du Premier Ministre en date 21 décembre 1999 relatif au tableau national de répartition des bandes de fréquences ;

Après en avoir délibéré le 21 avril 2000

Décide :

Article 1 – L'annexe I à la décision n° 97-452 du 17 décembre 1997 attribuant des bandes de fréquences pour le fonctionnement des installations de radioamateurs susvisée est modifiée conformément à l'annexe à la présente décision.

Article 2 - Le chef du service opérateurs et ressources est chargé de l'exécution de la présente décision qui sera publiée au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, 21 avril 2000

Le Président

Jean-Michel Hubert

Annexe à la décision n° 00-389
En date du 21 avril 2000
de l'Autorité de régulation des télécommunications

L'annexe I à la décision n° 97-452 du 17 décembre 1997 est modifiée comme suit :

 
Bandes de fréquences autorisées Région 1 de l'UIT
(France métropolitaine et département de la Réunion)
Région 2 de l'IUT
(départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon)
135,7 kHz à 137,8 kHz (E) (E)
1,810 MHz à 1,830 MHz (A) (A)

 

Notes relatives à l'annexe I

(A) Bande attribuée avec une catégorie de service primaire (S5.25 du règlement international des radiocommunications).

(E) Bande partagée avec d'autres services de radiocommunications primaires ou secondaires : services d'amateur avec une catégorie de service secondaire (articles S5.26, S5.28, S5.29, S5.30 et S5.31 du règlement international des radiocommunications) et une puissance apparente rayonnée (PAR) de 1 watt.